Demander un devis d’assurance PNO en ligne

Ce que peu de propriétaires connaissent, c’est que les logements qu’ils n’occupent pas de manière personnelle sont plus exposés aux cambriolages et aux sinistres que les autres. Les risques se multiplient lorsque le logement reste vide notamment pendant ces moments où l’ancien locataire est parti et que le prochain n’a pas encore été trouvé. C’est ainsi que l’assurance propriétaire non occupant prend tout son sens. Dans cet article, vous trouverez en quoi consiste cette assurance et pourquoi fait-il demander plusieurs devis avant de choisir.

L’assurance pour propriétaire non occupant : de quoi s’agit-il ?

Quand un logement est inoccupé pour une durée limitée, il convient de souscrire à une assurance propriétaire non occupant. Cette démarche permet à l’acquisiteur du bien immobilier de couvrir les sinistres dont il était la victime que ce soit de manière directe ou indirecte. Attention à ne pas confondre cette formule de protection avec l’assurance multirisques habitation propriétaire plus connue sous l’acronyme MRH. Celle-ci est conçue pour assurer une résidence principale, et par conséquent un bien immobilier dans lequel vous habitez vous-mêmes. Il faut aussi distinguer la protection PNO de l’assurance habitation locataire que celui-ci est tenu de choisir dès qu’il signe le bail. Notez que cette assurance est devenue obligatoire depuis le 24 mars 2014 via un texte de la loi Alur, mais uniquement pour les biens en copropriété. Dans le cas échant, elle est facultative et pourtant très recommandée. Cette assurance est apparue comme une manière de combler une faille juridique sachant que les logements vides sont soumis à des risques considérables. Ces derniers peuvent même s’aggraver lorsque l’appartement est inoccupé et qu’il n’y a personne pour intervenir et remédier au problème à temps. Une fuite d’eau se transformera en dégâts désastreux quand elle n’est pas stoppée rapidement.

Cliquez ici pour en savoir davantage !

Quand faut-il activer une PNO ?

Pour mieux comprendre le mode opératoire de cette assurance, il est important de hiérarchiser ses domaines d’intervention. Vous devez donc y voir un moyen de se protéger et de protéger le logement qui nous appartient et dans lequel nous n’habitons pas lorsqu’aucune autre assurance ne peut intervenir. Voici alors les 3 situations durant lesquelles vous pouvez appel à une assurance PNO :

  • Situation 1 : Le logement est vide, ce qui peut correspondre à une période où l’ancien locataire est parti et le nouveau pas encore arrivé. Cependant, cela n’exclut pas les cas où le propriétaire choisit volontairement de laisser son logement inoccupé. Sachez que vous avez le droit de ne pas louer votre bien immobilier autant que vous le désirez.
  • Situation 2 : Le logement est loué. Il est important de rappeler que certains locataires dérogent à leur obligation de souscrire à une assurance et refuse de payer les cotisations. Dans ce cas, en tant que propriétaire, vous pouvez, conformément à la loi Alur, souscrire à une PNO et vous faire rembourser par le locataire via une petite hausse du loyer.
  • Situation 3 : Le logement est loué, mais cette fois-ci il a pris le soin de souscrire à un contrat d’assurance. Malheureusement, celle-ci ne couvre pas le sinistre encouru. C’est le cas de dommages causés par le gel et des défauts de constructions majeurs.

Pourquoi demander plusieurs devis avant de choisir ?

Plusieurs agences proposent la formule de protection PNO. Ainsi, vous pouvez frapper à plusieurs portes et réclamer des devis ou confier cette tâche à un courtier unique qui se trouverez les solutions qui correspondent au mieux à vos besoins tout en entrant dans vos capacités budgétaires. En sollicitant plusieurs devis, vous évitez tout d’abord les arnaques. Vous aurez une idée de la grille tarifaire appliquée et pourrez choisir en toute connaissance de cause. Petit conseil : en comparant, soyez attentif aux garanties inclues dans la formule qui vous intéresse pour vous protéger de tous les risques auxquels vous pensez être soumis vous-mêmes, vos voisins, votre locataire et votre logement.