Rénovation maison : conseils pour la réussir

Avez-vous envie d’apporter un coup de neuf à votre maison ? Certes, c’est une décision qu’il ne faudrait pas prendre à la hâte, car le projet requiert un investissement plus ou moins conséquent selon l’ampleur des travaux. Il est très important de respecter certaines étapes pour garantir un résultat à la hauteur de vos attentes.

Réaliser des études préalables

La rénovation d’une maison permet d’augmenter sa valeur, mais aussi d’optimiser le confort. Dans un premier temps, vous devez faire un état des lieux et listez les différents travaux d’aménagement et de rénovation à entreprendre puis les classez par ordre de priorité. Il faudrait en même temps respecter certaines logiques, par exemple, il est préférable d’améliorer l’isolation du logement avant de changer les équipements de chauffage, la plomberie et le système électrique avant le plafond et le carrelage. Si possible, demandez conseil à un professionnel, ce dernier vous aidera à établir un cahier des charges en bonne et due forme.

Par ailleurs, dès le départ, fixez un budget à allouer à votre projet. Il faudrait prendre en compte la main d’œuvre, les pièces et divers équipements nécessaires et les frais de déplacement du prestataire. Ensuite, ajoutez une marge de 20 % pour éviter d’être à court d’argent avant la fin du chantier. Pour réduire les dépenses, n’hésitez pas à vous informer sur les aides possibles à l’instar du crédit d’impôt, du prêt à taux zéro…

Vous devez également être en règle avec la loi. Le permis de construire est obligatoire dans le cadre d’une extension de plus de 40 m². Si la surface dépasse 150 m², la demande doit être réalisée par un architecte. Mais pour les autres travaux d’aménagement, une déclaration à la mairie peut être suffisante. Pour avoir plus d’informations sur le sujet, contactez le service d’urbanisme de votre commune.

Miser sur la qualité, c’est primordial !

Même s’il est tentant de se tourner vers les offres low-costs pour économiser, le résultat ne sera pas toujours au rendez-vous. Vous risquez d’avoir de mauvaises surprises à la fin du chantier. Les matériaux utilisés représentent en effet entre 40 à 50 % du budget total. Pour certains, afin de réduire les dépenses, ils préfèrent acheter des matériaux d’entrée de gamme qui ont une durée de vie limitée. Or, c’est un choix qui risque de coûter cher tôt ou tard. Il est important d’opter pour des matériaux solides et de bonne qualité. S’ils sont chers à l’achat, ils vous permettront de faire de belles économies sur le long terme. De plus, en sélectionnant des équipements économes, vous pouvez réduire considérablement votre facture énergétique. Si vous souhaitez minimiser la note, confiez l’achat à votre artisan, il bénéficie d’une TVA de 10 %. Aussi, grâce à son réseau, il est en mesure de vous dénicher les meilleures offres.

Faire appel à un professionnel qualifié

Les professionnels du bâtiment pullulent actuellement. Comment distinguer les bonnes graines de l’ivraie ? Le bouche-à-oreille est certainement le moyen le plus efficace pour trouver un artisan de confiance et compétent. Mais vous pouvez également faire des recherches en ligne, puis consulter les avis des autres clients pour vous faire une première idée sur son professionnalisme. Les artisans ayant une qualification comme RGE, Qualibat, etc. sont également à privilégier, puisqu’ils doivent respecter des chartes bien strictes. Pour être assuré sur les différentes prestations réalisées, confiez votre projet à un professionnel disposant d’une assurance décennale, d’une assurance responsabilité civile professionnelle, d’une garantie biennale et d’une garantie de parfait achèvement à jour.

Concernant la conception d’un projet immobilier, le choix des artisans de différents corps de métier et le suivi des travaux d’aménagement, il est possible de s’en passer en confiant la tâche à un architecte ou une entreprise générale du bâtiment. Ces derniers prendront en main toutes les démarches de A à Z. Vous n’aurez donc qu’un interlocuteur unique jusqu’à la livraison. Ils sauront apprécier la faisabilité du projet et vous conseiller à chaque étape pour optimiser les dépenses sans léser la qualité.

Attention ! Même si vous déléguez cette lourde tâche à un professionnel, vérifiez l’avancement des travaux au moins toutes les semaines pour repérer les éventuels défauts et les corriger à temps.

Réceptionner le chantier comme il se doit !

Une fois le chantier terminé, faites-vous accompagner par un professionnel pour inspecter d’une manière rigoureuse l’état de la maison. Reprenez la notice descriptive et vérifiez que tout est conforme à ce qui a été convenu : qualité des matériaux, couleur, dimension, etc. Bref, prenez le temps d’examiner les moindres recoins pour s’assurer de la conformité des travaux d’aménagement. Si vous constatez des anomalies, malfaçons ou défauts apparents, il faut les noter dans le procès-verbal de réception. Ce compte rendu, réalisé en double exemplaire, détaille les réserves et s’accompagne de photos en guise de preuve. Il doit être daté et signé par les professionnels en charge des travaux qui disposent d’un délai de 1 an pour réparer le préjudice. S’il n’y a aucun dysfonctionnement et que vous êtes satisfait du résultat, signez le PV et réglez le solde.