Signaler un trou dans la chaussée ou des travaux sur des canalisations

Si vous travaillez sur un chantier qui empiète sur la voie publique comme des travaux sur des canalisations ou tout simplement pour signaler un trou dans la chaussée, il sera nécessaire de poser une barrière de sécurité ou des ralentisseurs. Ces dispositifs serviront à informer les autres usagers de la route des travaux que vous réalisez. Ainsi, ils pourront être avertis et prendront les dispositions nécessaires et feront attention. Un chantier pourra représenter une source de danger pour les passants, d’où la nécessité des signalisations. Mettre en place des panneaux de signalisation sera alors obligatoire et il en existe plusieurs, comme la signalisation de danger, de prescription, de position ou d’indication.

Quels sont les chantiers concernés ?

Pour réaliser des travaux d’envergure, la présence d’un chantier sera nécessaire. La zone du chantier devra être bien définie. Dans le chantier se trouvera les engins spécifiques, les matériaux nécessaires pour réaliser les travaux ainsi que l’ensemble du personnel. La présence d’un chantier devra être temporaire. La circulation des usagers ainsi que la configuration des lieux seront modifiées par la suite. Pour signaliser le chantier occupant en partie ou entièrement la voie publique, il existe une réglementation de signalisation. Pour le cas d’un chantier qui n’empiète pas sur la chaussée, une signalisation d’approche sera nécessaire. Vous aurez aussi besoin d’une signalisation de position frontale et longitudinale. Si les travaux empiètent légèrement ou fortement sur la chaussée, une signalisation de position frontale, longitudinale ainsi qu’une signalisation d’approche seront obligatoires. Un biseau pourra aussi s’avérer nécessaire si besoin. Pour des travaux sur des canalisations, il se peut que le chantier soit mobile. Un feu spécial sera obligatoire dans ce cas ainsi qu’un panneau AK5 disposant de 3 feux R2. N’hésitez pas à visiter le site www.sinoconcept.fr en cliquant dessus pour d’autres informations supplémentaires si vous êtes à la recherche d’une barrière de chantier pour signaler un trou dans la chaussée ou des travaux sur des canalisations.

Les signalisations, une obligation légale

Les signalisations ont pour objectif d’avertir et de guider les usagers de la route pour des raisons de sécurité. Sur un chantier, il existe trois principales signalisations : la signalisation des agents, du chantier et des véhicules. Lorsque vous mettez en place des barrières de chantier, il vous faudra prendre en compte certains critères. Parmi ces critères, on trouve l’environnement de travail, la cohérence de la signalisation, la crédibilité des indications, la lisibilité des consignes, la signalisation des personnes et les panneaux. La configuration géométrique de l’endroit ainsi que la densité du trafic concernent l’environnement de travail. La signalisation devra aussi être compatible avec le chantier. Les consignes devront toujours respecter les normes concernant les indications et l’emplacement. Pour les personnes présentes sur le chantier, s’équiper avec des équipements de visibilité est obligatoire. Lorsque vous choisissez la barrière de sécurité, quelques critères seront aussi à prendre en compte comme la fixation par exemple. Dans la plupart du temps, une barrière extensible en inox sera plus adaptée sur les chantiers en raison de sa solidité et de sa robustesse.  

Quelle signalisation utiliser ?

Pour signaler un trou dans la chaussée ou des travaux sur des canalisations, vous pouvez utiliser une signalisation d’approche, de position avec les cônes par exemple ainsi qu’une signalisation de fin de prescriptions. Une signalisation d’approche peut être une signalisation de danger ou de prescription. Vous avez sûrement déjà remarqué la présence des panneaux triangulaires sur la route. Ils indiquent la présence de travaux sur la chaussée avec un fond jaune. Le placement de ces panneaux devra se faire en fonction du chantier. Pour un chantier proche, la signalisation devra être placée à 300 m. Pour une modification de la voirie, elle devra être placée à 200 m. Pour signaler les piétons, la signalisation devra être placée entre 30 à 50 m du chantier.