Quel est en moyenne le prix d’un appareil auditif sans remboursement ?

Selon le rapport officiel de l’OMS, plus de 360 millions de personnes souffrent d’une déficience auditive « incapacitante ». Parmi eux, plus de 32 millions sont des enfants. Leur perte d’audition s’avère supérieure à 40 décibels chez les adultes et à 30 décibels chez les mineurs. Actuellement, on trouve des équipements performants et abordables sur le marché. À part le prix du matériel, examinez aussi les tarifs des services associés pour limiter vos dépenses. La demande de remboursement reste possible pour certains appareils.

Combien coûte un appareil auditif sans remboursement ?

Un appareil auditif prix en Belgique varie en fonction de la gamme commerciale choisie. Sur le marché, il oscille entre 990 € à 1600 €. Pour dénicher les meilleures offres, il suffit de faire quelques recherches en ligne. Vous y découvrirez des matériels jusqu’à 40 % moins chers par rapport à ceux mis en vente dans le pays. Vous pouvez également demander un devis pour un besoin plus particulier.

Sur son site, l’Institut des Comptes nationaux partage les modèles d’équipements sans remboursement. Selon une étude effectuée par cette institution, le coût moyen d’un appareil auditif sans remboursement est de 1600 €. Certains fournisseurs affichent des tarifs plus ou moins élevés. Ils proposent aussi des services d’entretien, de réparation ou de réglage personnalisé. Avec la garantie, le montant s’élève à 2600 €.

Actuellement, on trouve des offres promotionnelles intéressantes avec facilité de paiement sur internet et dans certains centres.

Généralement, le test s’effectue gratuitement. À l’aide d’un audiogramme de langage, le centre examine si vous êtes victime d’une perte d’audition ou d’un dégât. Cette étape permet de connaître si un appareil auditif résout l’affaire ou pas.

Après l’analyse de vos besoins, vous aurez le matériel accommodé à votre profil. À partir de la livraison, vous bénéficiez d’une période d’essai allant jusqu’à deux mois. Pendant ce temps d’adaptation, vous profitez également de contrôles réguliers.

Appareil auditif : comment dénicher le meilleur prix ?

Les appareils auditifs prix comparer vous permettent de dénicher le bon plan. Avant de procéder à l’achat, la réalisation d’un comparatif de prothèses s’avère judicieuse.

Sur internet, vous pouvez par exemple confronter les prix d’un produit de même référence. Pour le faire, choisissez un matériel de même marque et de même modèle chez différents fournisseurs. Puis, collectez les services liés à l’achat et leurs coûts. Attention : ne vous arrêtez pas seulement sur le prix de l’équipement. Demandez un devis détaillé à propos des services après-vente, des réglages et des suivis. Informez-vous sur la durée de prestation, la garantie, le moulage des embouts, etc. Intégrez la localisation géographique dans vos critères, car le déplacement pourrait vous coûter cher. Pour déterminer les dépenses à prévoir, additionnez les prix de tous les services associés à votre appareil.

Si vous n’avez pas encore identifié la référence de votre prothèse auditive, comparez le rapport qualité/prix de plusieurs appareils. Vos critères doivent se pencher sur votre mode de vie, sur votre dextérité, sur vos besoins, sur vos budgets, etc. Dans ce cas, l’accompagnement d’un audioprothésiste est donc recommandé. Il vous conseille ainsi par rapport à votre profil et selon votre portefeuille.

Appareil auditif : comment obtenir de l’aide financière ?

Les appareils auditifs prix coûtent souvent cher. Vous pouvez ainsi demander l’intervention de votre mutuelle pour alléger les charges. Quelques conditions restent quand même à remplir pour bénéficier d’une aide financière.

Pour commencer, vous devez suivre la procédure de demande. Pour le faire, consultez un médecin ORL. Il réalise ainsi vos tests d’audition. Si vous obtenez une prescription pour essayer un appareil auditif, consultez un audicien. L’essai dure au moins deux semaines. À la fin du test, vous aurez le rapport de votre situation. Portez ensuite ce document chez votre médecin ORL. Ce dernier décidera donc si vous allez porter un appareil auditif ou pas.

Lors de la transmission de la demande à votre mutuelle, munissez-vous de toutes les prescriptions fournies par le médecin ORL. Apportez aussi le rapport de test et le questionnaire de l’annexe 17bis (pour les adultes).

Après ces démarches, retournez chez l’audicien et choisissez un matériel figurant sur la liste des appareils remboursables. Il vous procure ainsi une attestation de fourniture. Ce document est requis lors de la demande d’intervention financière.

Vous bénéficiez d’un remboursement si la perte auditive est supérieure ou égale à 40 décibels. L’appareil choisi doit également vous procurer un gain d’audition de 5 décibels au minimum.

Appareil auditif : comment choisir le bon matériel ?

Avant de sélectionner votre équipement, la consultation d’un spécialiste en ORL est essentielle. Vous pouvez par exemple prendre un rendez-vous avec un audioprothésiste. Il vous propose ainsi l’équipement adapté à votre situation.

Sur le marché, on trouve trois catégories de prothèses auditives. Les plus robustes sont les prothèses contours d’oreilles. On les propose souvent aux enfants à cause de sa manipulation facile. Côté esthétique, leur volume gêne un peu et ne permet pas de passer aisément un appel téléphonique.

Les prothèses micro contours d’oreilles se montrent plus discrètes. Elles ne bouchent pas le conduit auditif. Cependant, elles ne sont pas compatibles avec les pertes sévères à profondes.

Les prothèses intra-auriculaires renferment un microphone situé dans le conduit auditif. Elles sont presque invisibles. Toutefois, vous devez changer les piles régulièrement.