Quels traitements contre la cystite ?

La cystite est une infection urinaire très courante chez la femme. Elle est localisée au niveau de la vessie et souvent due à la bactérie Escherichia coli. Même si elle ne présente aucune gravité, il faudrait suivre un traitement adapté pour éviter l’aggravation de la maladie.

Quels sont les symptômes de la cystite ?

La cystite est une maladie très répandue chez la femme. Actuellement, on estime qu’une femme sur deux connait un ou plusieurs épisodes tout au long de son existence. Il est très important de soigner cette infection dès l’apparition des premiers symptômes pour éviter d’aggraver la maladie, car les bactéries peuvent atteindre les reins.

Il existe plusieurs signes avant-coureurs qui doivent vous alerter : une douleur lors de la miction, une envie pressante d’aller aux toilettes alors que rien ne sort, des brûlures en urinant, une sensation de poids ou une douleur dans le bas du ventre, des urines troubles et de mauvaise odeur ou une trace de sang.

La cystite peut aussi s’accompagner d’une fièvre. Ce qui confirme que l’infection est remontée au niveau des reins. Il peut s’agir de la pyélonéphrite, une complication qui nécessite une prise en charge rapidement. Si vous êtes en quête d’un traitement sans ordonnance contre la cystite, visitez cette page

Quels sont les traitements médicaux de la cystite ?

Si vous constatez des anomalies, il faut consulter sans attendre pour éviter les complications. Un test d’urine sera réalisé avec une bandelette urinaire pour confirmer le diagnostic. Les médecins prescrivent systématiquement des antibiotiques pour soigner la cystite aiguë même sans signe de gravité. Le choix d’un medicament pour cystite dépend des symptômes et de votre historique médical.

Dans le cas où il s’agit d’une première infection et que vous n’avez pas de fièvre, il s’agit surement d’une cystite simple. L’infection urinaire traitement sans ordonnance peut être monodose ou à dose unique, à prendre en une seule fois. En revanche, si vous souffrez d’une cystite compliquée, une analyse d’urine (un ECBU) peut s’avérer nécessaire pour déterminer la bactérie responsable de la cystite. C’est aussi le cas si vous souffrez d’une cystite à répétition.

Le résultat est délivré dans les 36 à 48 heures après l’analyse. Selon l’antibiogramme, le médecin va choisir un antibiotique adapté qui durera plusieurs jours. On tient à noter que dans le cadre d’une cystite récurrente, le médecin peut être amené à proposer un traitement préventif de longue durée ou vous orienter vers un infectiologue ou un urologue.

Attention ! Vous trouverez également des médicaments sans ordonnance en pharmacie. Toutefois, vérifiez le taux d’efficacité avant d’acheter. Certains produits affichent une efficacité pouvant aller jusqu’à 96 %.

Quels sont les bons gestes à adopter pour traiter la cystite ?

Pour le traitement d’infection urinaire, les antibiotiques sont en mesure de faire disparaître les douleurs après quelques heures. Néanmoins, il existe quelques habitudes à changer pour éviter la rechute. D’abord, il est essentiel de boire beaucoup pour éliminer les bactéries : eau, thé, jus de fruits, tisane, etc. Même si les symptômes disparaissent, continuez de boire, c’est également bon pour la santé générale. Le jus de canneberge est aussi très efficace pour empêcher les bactéries de rester dans la vessie. Cette boisson peut d’ailleurs être utilisée à titre préventif pour éviter les cystites récidivantes.

En outre, la constipation peut être la cause d’une cystite. De la sorte, mangez des aliments riches en fibres, principalement des légumes verts. De même, pratiquez du sport et massez votre ventre dans le sens de l’aiguille. Enfin, portez des sous-vêtements en coton et bannissez les vêtements serrés.

Par ailleurs, dès que l’envie vous presse, allez aux toilettes. Ainsi les bactéries n’auront pas le temps de se développer dans la vessie. Et après chaque rapport sexuel, urinez. Lorsque vous vous essuyez, nettoyez de l’avant vers l’arrière. Attention ! Les produits de toilette peuvent irriter la flore vaginale et urinaire. Donc, l’utilisation quotidienne est déconseillée.

Bon à savoir !

Certains remèdes de grand-mère peuvent aussi être employés en complément avec les médicaments. Les tisanes permettent par exemple de soulager les symptômes, car elles accélèrent l’élimination des bactéries : prêle des champs, genévrier, pissenlit…

La cystite pendant la grossesse peut entraîner des complications médicales graves. C’est pourquoi la femme doit réaliser des analyses mensuelles pour détecter d’éventuelles anomalies. Si le résultat est positif, elle pourra recevoir à temps un traitement de cystite antibiotique adapté.

Pour finir, sachez que les antibiotiques déséquilibrent la flore vaginale qui peut devenir un terrain favorable à la mycose. Pour les personnes sensibles, le médecin peut prescrire un traitement antifongique à la fin du traitement ou dès que les premiers signes apparaissent.